vendredi , décembre 13 2019
arfr
Home / Lions de l'Atlas / Renard: « C’est comme ça qu’on parle dans les vestiaires »

Renard: « C’est comme ça qu’on parle dans les vestiaires »

Invité sur le plateau de RMC, le sélectionneur national du Maroc, Hervé Renard a répondu à la question: « Quelles langues parlez vous dans les vestiaires? »

 

About Mehdi Bakkali

Check Also

Les Lions de l’Atlas ramènent 3 précieux points du Burundi

L’Equipe Nationale du Maroc s’est imposé loin de ses bases (0-3) face au Burundi dans …

2 comments

  1. Les amis salam a vs tous et ramadan karim a tous.

    Une tres bonne nouvelle semble se dessiner en cette periode ou les championnats rendent leur verdicte respectif
    depuis des decenies maintenant, le maroc manque d’un avant centre doté d’un réel instinct de tueur devant la cage. La je crois qu’un sérieux candidats frappe à la porte de la tanniere. Le point noir c’est qu’il joue en arabie saoudite, c’est tres loin de présenter les memes garanties que celles d’un joueur qui aurait ces stats là en jouant en europe. ceci dit il a joué la champions asiatique c’est déjà le niveau internationnal. A cela s’ajoute le fait qu’il est complémentaire avec les ziyech, les behanda et les boufal car il est bon dans le jeu; vous l’aurez compris je parle de hamedallah; A.Hamedallah, Y.Neciry, sont partants certains au vue de leur saison. La troisieme place se jouera entre Boutaib, Azaro, et Alioui.
    La surprise du chèf ? Ce sera EL khayati si Renard est cohérent dans son managment ce doit -être EL khayati. (4.2.3.1.) : Bounou.- Mazraoui. Benatia.Saiss,Hakimi.- Ahmadi, Belhanda- Boufal, Ziyech, Idrissi. Hamedallah.
    (4.4.2.) : Bounou.- Mazraoui, Benatia, Saiss. Hakimi.- Ahmadi, ait ben nasser.- Boufal,,Ziyech.- Hamedallah, El neciry. l’Egypte, quel beau cadre pour un couronnment. En tous cas du point de vue de la valeur de l’équipe on rarement été si bien outilé pour aller chercher le sacre. Ce qui après les trophés du Wac, du Raja et des locaux en attendant ceux du Widad et de Berkan cette année, serait la suite logique des choses.

  2. Poussons l’analyse un peu plus loin, en spéculant sur une victoire finale du Wydad en C1, les bidaouis auront juste remporté 2 des 3 dernieres champions league africaine « excusez du peu » et ce avec la même équipe ou tout au moins le même milieu de terrain. Et pourtant ni W.El karti, ni Essaidi, ni, ds une moindre mesure, Nekach
    et ni M. Nahiri ne feront partie du voyage. Cela donne une idée de la chéreté des places et du niveau d’exigence pour être ds les 23. C’est là un signe tres fort de la bonne santé de notre football. Il est aussi sur la bonne voie, à ce titre, le choix du nouveau DTN sera capital pour construire le futur.
    C’est pourquoi, au dela de la valeur individuelle et colléctive de l’effectif, je ne vois que le Sénégal par la somme de ses talents et l’Egypte qui sait mieux que quiconque gagner en Afrique et qui sera chez elle, pour concurencer notre équipe, dans cet ésprit de corps qui dote un groupe de ce supplément d’âme qui l’a rend si difficile à battre, nos lions se doivent de le cultiver, de l’entretenir et de le chérire au plus haut point . Car la puissance de ce  » petit plus  » n’a d’egal que sa fragilité. Si nos lions affichent le même état d’ésprit qu’au Mondiale et on peu se fier à Renard pour s’en assurer, et si nous avons le petit brun de réussitte indispensable pour aller au bout, par la grâce d’Allah, le tout puissant Seigneur et maître des mondes, nous serons CHAMPION D’AFRIQUE. Rarement la devise de ce pays si cher à nos cœur n’aura été aussi à propos, ALLAH, el WATAN, el MALIK.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

et, efficitur. elit. ut id risus. felis justo dapibus vulputate, lectus eleifend