Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

10 Pages V   1 2 3 > »   
Reply to this topicStart new topic
> Rayan Frikeche, SCO Angers (Fr) 2012/2013
samirooo
posté Oct 17 2011, 04:27 PM
Message #1


Lion de l'Atlas
*****

Groupe : Membres
Messages : 2,740
Inscrit : 6-November 07
Lieu : maroc
Membre no 9,578



http://fr.soccerway.com/players/rayan-frikeche/196790/
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Annonces -
________________________________________
Inscrivez-vous aux forums Mountakhab.net et participez aux débats!
Scred
posté Oct 31 2011, 06:27 PM
Message #2


Administrateur
*****

Groupe : Membres
Messages : 4,922
Inscrit : 4-September 04
Membre no 4



Ligue 2. Angers. Le milieu de terrain fait partie des jeunes éléments que Stéphane Moulin intègre petit à petit. Entré en jeu pour la première fois à Monaco, Rayan Frikèche a joué plus d'une heure à Guingamp. Impressions.

Voici un peu plus de deux ans, alors qu'il était encore junior, il l'avait dit dans Fou de foot, la regrettée émission de télé d'Angers 7 animée par le populaire Thierry Lardeux. Ses souhaits étaient de signer pro et de se faire une place au Sco. Bingo pour le premier, en passe pour le second. Rayan Frikèche fait, cette saison, partie du groupe de Ligue 2. Avec d'autres jeunes comme Rousseau, Ouarguini, Adeboroye ou Tamboura. « Je compte sur eux. Ils doivent prendre le relais quand d'autres joueurs sont absents ou blessés », précise, à leur sujet, Stéphane Moulin.

Le relais, Rayan Frikèche l'a pris vendredi dans les Côtes d'Armor. En remplaçant Férébory Doré touché au dos dès la 18e. Tout le monde attendait, après la blessure du Congolais, Ouarguini. Et bien non, ce fut Frikèche. « Pour Ouarguini, ce n'était ni le bon moment, ni le bon contexte », avait estimé alors le technicien angevin qui fit entrer l'attaquant beaucoup plus tard.

« Par contre, Rayan a rendu une copie plus que correcte dans un match délicat, et en plus, à un poste qui n'est pas le sien. » Hommage court mais hommage. Car Frikèche, milieu axial défensif, s'est appliqué au Roudourou à couvrir comme excentré gauche son couloir. Pas simple. « J'ai été un peu surpris. Je croyais que Nabil (Ouarguini) allait rentrer. Je me suis dit qu'il ne fallait pas stresser. Qu'il fallait que j'en profite. Je n'ai pas fait un match exceptionnel », dit-il avec beaucoup de recul et de maturité. « Je me suis vraiment concentré dans mon positionnement, sur l'aspect défensif. Offensivement, ensuite, je n'ai pas vraiment été très à l'aise. » Lucide sur le coup. Lucide tout court.

Il a, au Roudourou, multiplié presque par cinq son temps de jeu. En effet, cette saison, il effectua deux fois son entrée. Tardivement. Une première dans le cadre prestigieux de Monaco (6 minutes) avec un succès à la clé pour ses couleurs (3-1) puis une seconde, guère plus longue (8 minutes) contre Sedan, récemment, avec un revers à digérer (1-3). « C'est vrai que je recherche du temps de jeu, alors, à droite, à gauche je prends. Dans l'axe, il y a beaucoup de concurrence, j'en suis bien conscient. Cela aide à progresser. Alors j'essaie de tout donner. »

À 20 ans, cet élément costaud (1,84 m,78 kg) marche donc sur les pas d'autres joueurs formés au club, comme Karim Djellabi ou Vincent Manceau. En effet, Rayan Frikèche a connu le foot à Angers. Où il est né. Papa marocain, maman française. Avec ses premiers pas à Belle-Beille. Il est arrivé au Sco à l'âge de 8 ans. C'est dire s'il connaît la maison. Et chaque saison donc, il franchit un cap. Quelques entraînements avec les pros l'an passé. Sans match officiel. Des entraînements quotidiens maintenant et des apparitions. La dernière, à Guingamp, fait presque office de titularisation. Dans la tête de Frikèche, ce doit être l'étape à parcourir maintenant. « Je ne dois pas me contenter de cela, m'arrêter là. » dit-il tout simplement. Et puis Rayan, avec un prénom comme cela, ne peut que s'envoler...

Jean-François CHARRIER.


Ouest-France






--------------------
AVEC NOUS OU CONTRE NOUS


Radical Anti Polisario
Go to the top of the page
 
+Quote Post
le-Marocain
posté Dec 6 2011, 08:44 AM
Message #3


Lionceau Espoir
***

Groupe : Membres
Messages : 208
Inscrit : 4-December 11
Membre no 105,321



Transferts
Frikeche passe pro à Angers

Après Nabil Ouarguini et Maxime Rousseau, Rayan Frikeche a paraphé, ce lundi, son premier contrat professionnel en faveur du SCO d'Angers. Le milieu de 19 ans est désormais lié au club du Maine-et-Loire jusqu'en juin 2013.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
le-Marocain
posté Dec 6 2011, 09:34 AM
Message #4


Lionceau Espoir
***

Groupe : Membres
Messages : 208
Inscrit : 4-December 11
Membre no 105,321



Angers SCO
Défait à Guingamp 1-0, Angers-SCO n’est pas récompensé de ses efforts.


Rédigé par Emmanuel Ollivier - le 29 Octobre 2011 à 07:44

Malgré une prestation solide, au terme d’une partie plaisante, Angers-SCO paie cher son seul petit oubli défensif.

entrée de jeu, Guingamp, par l’intermédiaire de son feu follet, DOUNIAMA, mettait la pression sur la défense Angevine. Claudiu KESERÜ, sur corner (3’) et Fodé DORE, d’une frappe tendue, captée par SAMASSA (5’), montraient qu’Angers-SCO avait du répondant.

Le ballon circulait bien et Grégory MALICKI devait sortir une double parade, dès la 11ème minute, devant DOUNIAMA, encore, puis ATIK. Guingamp poussait au quart d’heure. C’est alors, que les Angevins perdait Fodé DORE, sorti sur une civière, victime d'un choc au niveau du dos.

Angers-SCO parvenait à desserrer l’étreinte et à maîtriser le tempo du match. Claudiu KESERÜ tentait même une fantaisie, avec un lob de 40 mètres, à côté (27’).

Le match restait plaisant, même si les occasions se faisaient rares, jusqu’à l’approche de la mi-temps, où ATIK s’échappait côté droit. Mais, pêché de gourmandise, il poussait son action trop loin et Grégory MALICKI s’imposait sans difficulté (45’).

Puis, dans le temps additionnel, KNOCKAERT était superbement lancé dans la profondeur. Heureusement, Grégory MALICKI veillait et sortait, au pied, pour dégager son camp, in extremis (45+1).

Les deux équipes regagnaient les vestiaires sur un score nul et vierge, au terme d’un premier acte équilibré dans le jeu, même si Guingamp, qui s’était procuré les occasions les plus nettes, menait aux points.

Guingamp repartait à l’attaque, dès la reprise, principalement sur son côté gauche. Pourtant, c’est Angers-SCO qui se montrait dangereux, Claudiu KESERÜ, sur le côté gauche également, croisait un peu trop sa frappe (52’). Mais, c’est Guingamp qui allait marquer, sur une action partie...côté gauche. GIRESSE s’échappait, centrait loin au second poteau, sur la tête d’ATIK (1-0, 59’).

Pas totalement immérité au vu de la physionomie du match. Mais, Angers-SCO allait réagir : A la 64ème minute, Charles DIERS fixait son défenseur et enroulait une frappe, que SAMASSA claquait difficilement au-dessus de sa transversale. Sur le corner qui suivit, SAMASSA, battu, était heureux de voir la tête de Malik COUTURIER fuir sa lucarne. Angers-SCO aurait mérité sur cette phase de jeu de marquer.

Mais les Angevins ne baissaient pas les bras. Stéphane MOULIN dynamisait son attaque, avec la rentrée de Nabil OUARGUINI. Guingamp n’inquiétait plus l’arrière garde Angevine, qui jouait très haut, à l’image de Stevie RIGA, qui obligeait SAMASSA à intervenir, sur un centre au cordeau (81’). Puis, c’est Olivier AURIAC qui voyait sa reprise repoussée par la défense. Sur le contre, MERCIER frappait sur Grégory MALICKI, serein (84’).

Rayan FRIKECHE, de la tête, s'essayait à son tour, et contraignait SAMASSA à bloquer la balle, sur sa ligne (84’). SAMASSA devait encore intervenir sur la tête de Malik COUTURIER, à la tombée d’un corner de Diego GOMEZ (87’), alors que Rayan FRIKECHE, en pivot, frappait au-dessus (89’).

Angers-SCO jetait ses dernières force dans la bagarre, en vain, et s’inclinait sur le plus petit des scores, faute d’avoir concrétiser les différentes opportunités qu’il s’est créé. Difficile de reprocher quoi que ce soit à de valeureux Angevins, privés de nombreux éléments, dont Gaëtan CHARBONNIER.

Les remplaçants n’ont pas démérité et Angers-SCO n’a pas à rougir de sa prestation. Reste à présent, à penser à concrétiser ces intentions au plan comptable, dès samedi prochain, face à Tours à Jean Bouin.

Ce message a été modifié par le-Marocain - Dec 6 2011, 09:43 AM.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Fantomas
posté Dec 6 2011, 09:43 AM
Message #5


Footix
*****

Groupe : Membres
Messages : 19,849
Inscrit : 15-October 04
Membre no 289



C'est toi ou c'est ton frère ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
le-Marocain
posté Dec 6 2011, 09:44 AM
Message #6


Lionceau Espoir
***

Groupe : Membres
Messages : 208
Inscrit : 4-December 11
Membre no 105,321



c'est le petit cousin

Go to the top of the page
 
+Quote Post
le-Marocain
posté Dec 6 2011, 10:44 AM
Message #7


Lionceau Espoir
***

Groupe : Membres
Messages : 208
Inscrit : 4-December 11
Membre no 105,321








Go to the top of the page
 
+Quote Post
le-Marocain
posté Dec 6 2011, 11:21 AM
Message #8


Lionceau Espoir
***

Groupe : Membres
Messages : 208
Inscrit : 4-December 11
Membre no 105,321



coupe de France 7 eme tour la guerche de bretagne (dh) vs angers sco (l2)





Go to the top of the page
 
+Quote Post
le-Marocain
posté Dec 11 2011, 07:34 PM
Message #9


Lionceau Espoir
***

Groupe : Membres
Messages : 208
Inscrit : 4-December 11
Membre no 105,321



Coupe de France: Angers-SCO passe un nouveau tour face à Calais 2 à 1

Angers SCO (Ligue 2) se déplace à Calais (CFA 2) ce samedi à 18 heures dans le cadre du huitième tour de la Coupe de France. Une rencontre qui devait être compliquée pour un SCO amoindri qui se déplacait chez une bonne équipe, habituée aux exploits en Coupe de France, mais le contraire s’est produit.Un tour de plus en Coupe de france pour Angers-SCO

Une trentaine de supporters angevins avaient fait le déplacement, les angevins en maillot jaune canari, les calaisiens en rouge.Le match demarre sous les meilleurs auspices pour les angevins sur une erreur de la défense calaisienne Gaetan Charbonnier (11ème minute) trouve le but du portier calaisien et ouvre la marque.Le physique des joueurs de stéphane Moulin fait la différence dans ce match, trois divisions séparent les deux clubs. Sur une passe décisive de Deroff, Charbonnier trouve le but calaisien une seconde fois (37ème).

2ème période, les calaisiens rentrent enfin dans le jeu, ils n’ont rien à perdre, malgré quelques occasions Grégory Malicky n’est pas trop inquiéter par les calaisiens et la défense angevine est bien présente mais les calaisiens se reveillent But Calaisien à la 39ème minute, le score est réduit à 2 à 1.Plus que 3 minutes de temps additionnels, les calaisiens accélèrents et mettent la pression sur les angevins, les hommes de Stéphane Moulin résistent.

Angers-sco passe un nouveau tour de Coupe de France

Le groupe angevin : Malicki ; Hiaumet – Deroff ; Gillet ; Ouasfane ; Djellabi ; Lemaire – Manceau ; El Hamzaoui ; Diers ; Frikeche ; Gomez ; Florentin – Doré ; Tamboura ; Charbonnier.



Go to the top of the page
 
+Quote Post
tchiriri
posté Dec 11 2011, 09:43 PM
Message #10


Lion de l'Atlas
Icône de groupe

Groupe : Modérateur
Messages : 21,762
Inscrit : 2-July 10
Lieu : 557568751258
Membre no 16,973



Citation (le-Marocain @ Dec 6 2011, 09:04 AM) *
c'est le petit cousin

Tu est une sorte de Messinho?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
le-Marocain
posté Dec 13 2011, 12:47 PM
Message #11


Lionceau Espoir
***

Groupe : Membres
Messages : 208
Inscrit : 4-December 11
Membre no 105,321



Citation (tchiriri @ Dec 11 2011, 09:03 PM) *
Tu est une sorte de Messinho?

c'est a dire?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
le-Marocain
posté Dec 13 2011, 01:03 PM
Message #12


Lionceau Espoir
***

Groupe : Membres
Messages : 208
Inscrit : 4-December 11
Membre no 105,321



réaction après match de Rayan Frikeche

COUPE DE FRANCE CALAIS VS ANGERS SCO


Cliquez ici !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
tchiriri
posté Dec 13 2011, 08:55 PM
Message #13


Lion de l'Atlas
Icône de groupe

Groupe : Modérateur
Messages : 21,762
Inscrit : 2-July 10
Lieu : 557568751258
Membre no 16,973



Citation (le-Marocain @ Dec 13 2011, 12:07 PM) *
c'est a dire?

Il veux jouer pour la France ca ce sent .
Go to the top of the page
 
+Quote Post
le-Marocain
posté Dec 14 2011, 10:48 PM
Message #14


Lionceau Espoir
***

Groupe : Membres
Messages : 208
Inscrit : 4-December 11
Membre no 105,321



Citation (tchiriri @ Dec 13 2011, 08:15 PM) *
Il veux jouer pour la France ca ce sent .


et beh non!!!c'est un vrai Marocain,né en France et fièr d'avoir deux cultures différentes,et du coup ça ne se sent pas...

Ce message a été modifié par le-Marocain - Dec 20 2011, 03:38 PM.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
maroc1du93
posté Dec 14 2011, 11:51 PM
Message #15


Lion de l'Atlas
*****

Groupe : Membres
Messages : 4,028
Inscrit : 30-December 10
Membre no 17,873



Citation (tchiriri @ Dec 13 2011, 08:15 PM) *
Il veux jouer pour la France ca ce sent .


chamkar.gif tu veut lui faire a la messinho
Go to the top of the page
 
+Quote Post
le-Marocain
posté Dec 20 2011, 03:05 PM
Message #16


Lionceau Espoir
***

Groupe : Membres
Messages : 208
Inscrit : 4-December 11
Membre no 105,321





Rayan Frikèche, ici avec Brahim Boudebouda, et les Angevins ont montré deux visages bien différents face aux Manceaux.© Blandine Lempérière


Ligue 2. Menés de deux buts à la pause, après une première période catastrophique, les Angevins ont ensuite inversé la tendance. Ce retard à l'allumage leur coûte sans aucun doute la victoire. Même s'ils ont eu une saine réaction.
« Cela a été aussi beau en seconde période que cela a été moche en première. » La phrase de Stéphane Moulin résume clairement la production de sa formation qui, dans un premier temps, a tout raté ou presque avant de rebondir élégamment ensuite. Comment expliquer le départ hallucinant de maladresse du Sco ? Cette absence quasi totale ? Ce désarroi affligeant ? Nul ne le sait et même pas le technicien angevin. « C'est vraiment la part d'inexplicable, d'irrationnel même. Avant la pause, nous n'avons rien fait de bien. Rien. Et je n'ai pas plus compris que vous. »



Les Angevins, en effet, ont démarré à l'envers. Complètement. Et ils n'étaient même pas sous pression, comme lors du match contre Sedan par exemple. Pas du tout. Ou alors une pression bien molle de la part de Sarthois ayant du mal à trouver de la fluidité dans leurs combinaisons offensives mais n'étant pas malheureux dans la finition. Deux frappes dont une contrée et l'affaire paraissait emballée. « Le Mans a profité de nos erreurs, de notre piètre prestation », soufflait encore Moulin.

Olivier Auriac, lui non plus, n'avait pas vraiment tout compris de cette errance. « Dans cette première période, nous étions tous restés un peu dans le bus. En ce qui me concerne, à la pause, je me suis juste dit que je ne pouvais pas faire pire. Tout ce que je tentais, je le faisais à l'envers. Il y a malheureusement des instants comme cela. On s'en rend compte, on s'énerve et ça va de mal en pis. »

Des entrées décisives

Il fallut la pause et une grosse soufflante de Stéphane Moulin pour la tendance s'inverse. Les rentrées de De Freitas et de Keserü, remonté comme une pendule, n'y furent pas pour rien. « Je leur ai demandé de jouer simplement, sans arrière-pensée. Je leur ai dit que cela ne nous ressemblait pas. Que si l'on devait prendre une valise, d'accord, mais pas comme cela. On est passé près de la correctionnelle mais il y a eu une révolte. J'ai haussé le ton. On ne pouvait pas rester la tête dans le sac. On a eu une sacrée réaction, aussi bien tactique que morale et technique. Personne n'a alors joué petit bras et l'on a osé, on est allé de l'avant », poursuivait le technicien angevin qui regrettait même un peu ce démarrage poussif, car la victoire aurait pu être à portée de main. « Heureusement, on a su se remettre à l'endroit et le point ramené, c'est peut-être ce qu'on retiendra », estimait, pour sa part, Olivier Auriac.

Il y avait sans doute mieux à faire dans la Sarthe. « On était parti pour perdre ce match. Ce nul est un minimum. Mais à la mi-temps, personne ne nous voyait revenir. Et je préfère retenir, sur ce coup, la moitié pleine que la moitié vide », concluait Stéphane Moulin. Contre Metz, mardi, s'il avait le choix, il prendrait certainement le verre à ras bord.





Vincent Manceau, qui a été remplacé pour les 10 dernières minutes par Rayan Frikèche, a connu une petite alerte aux adducteurs. Fodé Doré a un point à un genou et David De Freitas souffre d'un mollet.



Diego Gomez ne participera pas au match contre Metz. En effet, l'Argentin s'est envolé vers son pays natal où il doit se marier jeudi prochain.



Les Angevins ne seront pas en vacances après le dernier match de l'année contre Metz, mardi. Ils s'entraîneront encore mercredi et jeudi, pour écourter la trêve. Le retour à la Baumette est prévu ensuite le 2 janvier.



AG de la SASP, mercredi. L'assemblée générale des actionnaires de la société anonyme sportive professionnelle du Sco aura lieu mercredi après-midi. Elle entérinera la nomination au poste de président de Saïd Chabane qui, lors de la recapitalisation, est devenu actionnaire majoritaire.
Jean-François CHARRIER.

Ouest-France
Go to the top of the page
 
+Quote Post
le-Marocain
posté Dec 20 2011, 03:23 PM
Message #17


Lionceau Espoir
***

Groupe : Membres
Messages : 208
Inscrit : 4-December 11
Membre no 105,321



Le TGV messin sur la voie des Angevins


Ligue 2. Angers - Metz (ce soir, 20 h). Le Sco va boucler l'année 2011 face à une équipe lorraine irrésistible depuis deux mois.
Vendredi 21 octobre dernier, le FC Metz s'incline sur le terrain de Troyes (1-0) et pointe en 17e position. Deux mois plus tard, voilà le club lorrain aux portes du podium (7e à une longueur de Guingamp) ! Il faut dire que la troupe de Dominique Bijotat carbure au super, venant d'aligner cinq succès consécutifs (sept si on y ajoute la Coupe de France), n'ayant d'ailleurs pas encaissé de but depuis 478 minutes en championnat ! A l'évocation de cet adversaire, le premier mot sorti de la bouche de Stéphane Moulin est on ne peut plus clair : « impressionnant. » Et l'entraîneur angevin de poursuivre : « Cela fait un peu peur. C'est une équipe alliant la solidité de Clermont et une capacité à être bons dans le jeu. Ce que font les Messins est très cohérent [...] Et cela ressemble à une équipe qui a toutes les armes pour jouer le haut de tableau. »



Angers : quel milieu ?

Rousseau blessé, Gomez suspendu, De Freitas (mollet) et Manceau (adducteurs) incertains, l'entre-jeu angevin n'est pas épargné en cette fin d'année. Une décision quant à la participation de ces deux derniers sera prise dans la journée. En l'absence de Gomez, confiance pourrait être donnée à Frikèche sur un côté gauche totalement remodelé, Djellabi effectuant son retour derrière. « L'important est d'être complémentaire », note un Stéphane Moulin ne disposant pas d'un « choix pléthorique. »

Mais, fidèle à son discours, l'ancien partenaire de Bijotat à Châteauroux ne cherche pas d'excuse. Et s'il confie volontiers le costume de « favori » au FC Metz, il ne manque pas de noter que son équipe « a plein de choses à gagner sur ce match. » Un succès replacerait en effet le Sco sur les talons lorrains.

Jérémy Hénin est d'ailleurs tout aussi enthousiaste à l'idée d'accueillir une formation surfant sur une telle dynamique. « Pour nous, c'est presque comme jouer une équipe leader. Cela motive encore plus. Mais il va falloir être présent du début jusqu'à la fin. » Allusion évidemment au dérapage incontrôlé du Sco lors de la 1re période, vendredi dernier, au Mans. Une mésaventure que le défenseur axial ne s'explique pas. « Parfois, il arrive certaines choses dans le football qui sont étranges mais nous ne pouvons commettre à nouveau cette erreur. » Le fait de se frotter à l'équipe en forme du moment et notamment à l'efficace Duhamel (8 buts) devrait mettre le Sco à l'abri de pareil raté. « Je préfère affronter un joueur en pleine forme comme lui, cela nous oblige à être pleinement concentré. Je suis sûr que si nous réalisons une prestation digne de celle face à Clermont, en marquant cette fois, on ne sera pas loin de la vérité. » Le public, attendu en masse (8 600 places avaient trouvé preneur hier midi), en accepterait volontiers l'augure.

Emmanuel ESSEUL.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
le-Marocain
posté Dec 21 2011, 06:34 PM
Message #18


Lionceau Espoir
***

Groupe : Membres
Messages : 208
Inscrit : 4-December 11
Membre no 105,321




Rayan Frikeche, auteur du premier but, a joué un vilain tour à David Fleurival et Romain Métanire. Photo MAXPPP[/size]

Angers-SCO a joué. Angers-SCO a dominé. Angers-SCO a séduit et ravi son public, debout, à l’issue de sa magnifique performance. Une " perf " réalisée face à des Messins qui n’avaient jamais encaissé plus d‘un but, en huit matches à l’extérieur et restaient sur une série de sept succès, coupe comprise.

Si tous les joueurs sont à féliciter, la prestation du tout jeune Rayan FRIKECHE, auteur de son premier but professionnel est à souligner. Le milieu Angevin a fait un match plein, en faisant montre d’un abattage énorme et de la spontanéité d’un buteur. 35ème minute : Metz n’arrive pas à repousser un corner Angevin. Le ballon traîne et arrive sur Rayan FRIKECHE, qui, d‘une frappe sèche de l’angle droit de la surface, crucifie SISSOKO pour le 1-0.Frikèche trouve la faille,Sa frappe, puissante, traversait le rideau grenat, et le ballon terminait sa course dans les filets,L'invincibilité du portier messin en championnat allait néanmoins s'arrêter à 513 minutes car il ne pouvait rien, Une belle récompense pour le jeune Angevin auteur jusque-là d'une probante production dans l'entre-jeu.

Avant cela ? On n’avait vu que du blanc. Et pas n’importe quoi : du jeu posé, construit. Il manquait juste un peu de réussite.

A la manœuvre, on avait beaucoup vu Claudiu KESERÜ solliciter SISSOKO de loin (2ème et 17ème minute) ou encore mis en échec de près par le portier Lorrain (31’). Quand ce n’était pas l’attaquant Roumain du SCO, encore très en jambe, c’était Olivier AURIAC qui frappait trop mollement du gauche (23’) ou David DE FREITAS, au terme d’un joli mouvement initié par Karim DJELLABI et poursuivi par Gaëtan CHARBONNIER, qui enlevait trop sa frappe, cette fois puissante (25’).

L’ouverture du score était donc méritée pour des Angevins très entreprenants, au contraire des Messins, qui cherchaient systématiquement, sans le trouver, DUHAMEL, soit dans un rôle de pivot, soit dans la profondeur. Metz n’allait s’illustrer timidement qu’en deux circonstances, quand DIAZ ou SARR tentaient deux frappes hors cadre (28’ et 45’), face à un Grégory MALICKI bien tranquille.

L’ouverture du score n’arrêtait pas Angers-SCO : à la 40ème minute, c’est Gaëtan CHARBONNIER qui obligeait SISSOKO à boxer un coup franc en corner, à l’issue duquel Claudiu KESERÜ tentait un centre tir lobé, au-dessus.1-0, archi mérité à la pause.

Metz pressait au retour des vestiaires, mais c’est encore Angers-SCO qui se procurait une belle occasion, par son attaquant Roumain, qui, voyant le gardien visiteur avancé, manquait de peu le cadre, sur un lob de 40 mètres (51’).

Les hommes e Stéphane MOULIN desserraient, sans peine, l’étreinte, notamment grâce au poison Gaëtan CHARBONNIER, qui, excentré sur l’aile gauche, faisait frissonner Jean BOUIN, sur chacun de ses cadrages débordements.

Ainsi, à la 73ème minute, l’attaquant Angevin « enrhuma » son adversaire direct, décala David DE FREITAS, qui servit Rayan FRIKECHE la révélation Angevine, à deux doigts du doublé sur une terrible frappe lourde sans la parade de SISSOKO,c'est le 2ème but assuré.

Côté Lorrain, on avait essayé un peu plus, en vain et épisodiquement. La charnière centrale a réussi à mettre DUHAMEL sous l’éteignoir, ne lui laissant que des miettes, comme cette frappe du coin de la surface, assurée en corner par Grégory MALICKY (66’) ou cette tête trop décroisée, à la réception d’un corner (80’). Ajoutons une frappe lointaine, de dépit, de NGBAKOTO (79’) et on aura résumé la tranquille soirée passée par Grégory MALICKI.

Mais, il ne faudrait pas oublier la cerise sur le gâteau, le bouquet final de la 93ème minute, quand SISSOKO choisit d’aller botter un coup franc presque au milieu du terrain. La défense Angevine repoussait ce coup franc boomerang, qui arrivait sur Gaëtan CHARBONNIER. SISSOKO, qui n’avait pas regagné ses buts, se précipitait sur l’attaquant Angevin mais ne pouvait éviter le lob magistral de 40 mètres.

ANGERS - METZ : 2-0 (1-0).

Arbitre : M. Husset.

9 902 spectateurs.

BUTS. Frikèche (35'), Charbonnier (90+3').

AVERTISSEMENTS. Angers : Hénin (28'), Auriac (32'). Metz : Koulibaly (7'), Fleurival (76'), Diaz (90+2').

ANGERS : Malicki - Fall, Hénin, Couturier, Djellabi (Deroff, 89') - De Freitas, Frikèche, Auriac, Chabonnier - Doré (Diers, 72'), Keserü (El Hamzaoui, 86') . Non entrés : Hiaumet (g), Deroff, Gillet. Entraîneur : Stéphane Moulin.

METZ : Sissoko - Métanire, Koulibaly, Abdoulaye, A. Tamboura - Fleurival (Ngbakoto, 78'), Guerriero (Traoré 67'), Betsch - Diaz, Bouby (Kehli, 67') - Duhamel. Non entrés : M'Fa (g), Sarr. Entraîneur : Dominique Bijotat.

Hommage. Une minute d'applaudissements a été effectuée avant le coup d'envoi en mémoire de Guy Lardeux, fidèle supporter du Sco décédé la semaine passée.

Go to the top of the page
 
+Quote Post
le-Marocain
posté Dec 21 2011, 07:55 PM
Message #19


Lionceau Espoir
***

Groupe : Membres
Messages : 208
Inscrit : 4-December 11
Membre no 105,321



video résumé match http://www.dailymotion.com/video/xn53mi_an...o-fc-metz_sport
un deuxième résumé http://www.kewego.fr/video/iLyROoafr63y.html
Go to the top of the page
 
+Quote Post
tchiriri
posté Dec 21 2011, 10:35 PM
Message #20


Lion de l'Atlas
Icône de groupe

Groupe : Modérateur
Messages : 21,762
Inscrit : 2-July 10
Lieu : 557568751258
Membre no 16,973



Citation (le-Marocain @ Dec 21 2011, 07:15 PM) *

La fédération la contacté?
Go to the top of the page
 
+Quote Post

10 Pages V   1 2 3 > » 
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 





Version bas débit Nous sommes le : 1st November 2014 - 06:56 AM